La Belgique et les Pays-Bas ratifient l’achat commun de nouveaux navires

crédit-photo NL Defence

La Belgique et les Pays-Bas ont ratifié ce jeudi 7 juin l’achat en commun de seize navires militaires – deux frégates et six navires de lutte contre les mines pour chaque pays – pour un montant de plus de quatre milliards d’euros, avec des livraisons des nouveaux bâtiments attendus à partir de 2023.

Le 30 novembre 2016, le ministre Steven Vandeput et la ministre néerlandaise de la Défense de l’époque Jeanine Hennis-Plasschaert avaient signé un premier premier protocole d’accord avec l’objectif de signer un Memorandum of Understanding en 2018. Quatre mois plus tard le 6 mars 2017, les deux ministres avaient signé deux accords de programme ‘’Program Arrangements’’ qui prévoyaient le cadre dans lequel les deux équipes de projet allaient examiner et définir les exigences essentielles des nouveaux naviresAu début de l’année, le gouvernement belge avait approuvé la procédure de marché public pour l’achat de nouveaux chasseurs de mine tandis que le gouvernement néerlandais en avait fait de même au début du mois de mai pour les frégates.

Steven Vandeput et Ank Bijleveld, ont signé, en marge de la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN du 7 et 8 juin, deux Memorandums of Understanding pour l’achat commun des nouveaux navires. La Belgique prend la tête de l’achat des 12 navires de lutte contre les mines, dont 6 pour les Pays-Bas, et des systèmes sans pilote associés. Les Pays-Bas prennent la tête de l’achat des frégates-M. En tant que leader, elle conclut un contrat pour 4 frégates, dont 2 pour la Belgique. Si les chiffres d’achat ont oscillé durant ces dernières années, le budget des frégates est estimé entre 1,2 milliard d’euros et 2,5 milliards d’euros tandis que celui des chasseurs de mines est d’environ deux milliards d’euros.

Pour les chasseurs de mines, la Belgique a décidé de passer par un appel d’offres européen. En revanche, les Pays-Bas vont passer par un appel d’offres néerlandais dont les deux concurrents seront le groupe Damen Shypards et le groupe Thales Nederland. La mise en service du premier chasseur belge est prévue pour 2023. Le dossier néerlandais estime de son côté que la première frégate  sera opérationnelle à partir de 2025.

Selon le communiqué de la Défense néerlandaise, la signature de ces deux Memorandum of Understanding devait avoir lieu le 29 mai lors des consultations Thalassa à Bruxelles  avec la réunion conjointe des délégations des gouvernements néerlandais et belge. Elle avait été annulée à cause de l’attentat à Liège.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.