Les fidèles Sea King tirent leur révérence

Dernier vol en formation pour les trois derniers Sea King belges avant leur retrait définitif du service (crédit-photo Michael Moors/Compoante Air)

Les Sea King de la 40ème escadrille de Coxyde ont effectué ce mercredi un dernier vol en formation.

Avant leur prochain retrait du service actif, les Sea King ont effectué un dernier vol de formation à partir de la base de Coxyde à travers la Flandre orientale et la Flandre occidentale ce mercredi pour un dernier au-revoir nostalgique. Cet événement était un moment fort pour cette escadrille dont les hélicoptères ont rempli de loyaux services pendant plus de 40 ans depuis 1976. Avec un retrait de service prévu au départ en 2015, les Sea King auront effectué des missions de sauvetage jusqu’en 2018 à cause du retard de livraison pris par son successeur le NH-90. Le dernier vol opérationnel du dernier Sea King est prévu en mars 2019. L’un des trois derniers Sea King de l’armée belge a atteint la fin de son potentiel de vol et sera retiré prochainement du service, a indiqué la Défense dans un communiqué pour cet événement.

Depuis 1976, les Sea King ont effectué 3.305 missions de sauvetage et sauvé 1.752 personnes. En plus des missions de sauvetage en mer, ils effectuaient des missions d’évacuation médicale, de transport médical d’organes mais aussi d’interventions terrestres en cas de catastrophes. Ils ont ainsi joué un rôle lors des attentats de Bruxelles du 22 mars. En décembre 2000, un Sea king a également assisté leurs collègues néerlandais lors de l’incendie d’un hôtel près d’Amsterdam qui a fait dix morts et 183 blessés.

Les Sea King ont été remplacés progressivement par des NH-90 en version navale qui sont entrés en service en juin 2015 pour effectuer en alternance des missions de sauvetage durant un an avant de prendre en charge l’ensemble des missions de sauvetage. Ils effectuaient encore un tiers des temps de permanence. Ils ont également assuré l’intérim au début de l’année durant trois semaines quand aucun des NH-90 n’étaient plus opérationnels pour une mise à niveau.

Sur les cinq Sea King au départ, l’un se trouve au musée de l’Armée à Bruxelles depuis 2008. Un autre était gardé à Coxyde en réserve en cas d’une possible remise en service depuis 2013. En novembre 2015, la Défense avait acheté un Sea King d’occasion au Royaume-Uni pour 392.000 euros afin de s’en servir pour des pièces de rechange car cela se révélait moins coûteux. L’armée fera cadeau d’un Sea King à la commune de Coxyde, partie intégrante de l’histoire de cette hélicoptère. L’avenir de la base de Coxyde reste en suspens et les missions de sauvetage pourraient être assurés depuis l’aéroport d’Ostende.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.