Feu vert pour la construction du hangar de maintenance qui accueillera l’A400M

Un A400M français sur le tarmac de la base de Melsbroek lors de son passage en Belgique en août 2014 (crédit-photo Pieter De Win/BE Defense)

La construction du hangar de maintenance qui accueillera l’A400M à Melsbroek va pouvoir commencer.

Le Conseil des ministres a marqué son accord sur l’attribution du marché public pour la construction du hangar de maintenance qui accueillera l’A400M à Melsbroek. Le nom du vainqueur n’a pas été donné. La construction de ce hangar est réalisée sur base d’une coopération public-privé (PPS) pour laquelle l’entreprise sera responsable des aspects « design, build, finance & maintain » (DBFM) c’est à dire, conception, construction, financement et entretien, ainsi que les mises à jours sur une période de 30 ans. Les coûts des travaux de construction sont estimés à 20  millions d’euros, entretien inclus.

Les travaux pourraient débuter à la fin de l’année. Le ministre de la Défense Sander Loones avait indiqué dans un rapport que le hangar ne serait sans doute pas prêt à temps pour accueillir le premier A400M en 2020. Une assistance éventuelle auprès de pays étrangers est envisagée. Le hangar aura la capacité d’accueillir jusqu’à trois avions maximum.

La flotte belgo-luxembourgeoise d’A400M compte sept appareils belges et un appareil luxembourgeois qui sera livré également en 2020. Le Luxembourg prendra en charge une huitième des frais de maintenance à raison de 11 à 12 millions d’euros par an.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.