G4S, Seris et Securitas remportent le contrat pour le gardiennage de quatre quartiers militaires

Le gardiennage du quartier Hemptinne à Heverlee est assuré par l’entreprise Securitas depuis mars 2018 (crédit-photo Jurgen Braekevelt/BE DG-Com)

Après Hemptinne, le gardiennage de quatre autres quartiers militaires est externalisé.

Au début du mois, le gouvernement a approuvé l’attribution d’un contrat pour le gardiennage de quatre quartiers militaires. Le marché public avait été lancé en mai 2018. Le ministre Steven Vandeput l’avait divisé en quatre lots afin de le rendre plus accessible aux petites entreprises. Trois entreprises se sont partagées le marché à savoir G4S, Seris et Securitas, nous a indiqué le Cabinet du ministre de la Défense Didier Reynders.

L’entreprise britannique G4S, un des leaders dans le monde de la sécurité, sera chargée du gardiennage du quartier Groenveld à Melsbroek où est basé le 15 Wing et l’aéroport militaire de Melsbroek d’où partent et reviennent la majorité des militaires belges en opérations. L’entreprise Seris, qui avait perdu le contrat du quartier général de l’OTAN au détriment de Securitas en janvier dernier, remporte les deux lots concernant le campus Renaissance et l’Ecole Royale Militaire ainsi que le quartier Steenstraat à Poelkapelle où se trouve le service de déminage de l’armée. La société Securitas, qui a déjà en charge la garde du quartier Hemptinne, a sa part du marché avec le quartier Major IFM Dufour à Rocourt qui concerne le Centre de Compétence Matériel Roulant et Armement de la Défense.

Le contrat est pluri-annuel et est étalé sur quatre ans entre 2019 et 2023. Son montant est estimé à 20,8 millions d’euros selon le chiffre que nous a communiqué le Cabinet du ministre de la Défense. Les entreprises seront chargées d’assurer en permanence la garde en remplaçant le personnel et en le complétant par des moyens techniques (caméras, systèmes de détection et système de contrôle d’accès). Suite à la première expérience à Heverlee, le délai de préparation et de mise en place sera plus long et passera de 90 jours à 120 jours. La mise en place devrait donc être effective à partir du mois d’août.

La politique d’outsourcing va se poursuivre dans les mois et les années à venir au sein de la Défense belge. Elle doit permettre à l’armée de se concentrer sur ses missions principales c’est-à-dire les opérations extérieures et de compenser la baisse d’effectifs prévue de 5.000 personnes d’ici 2030.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.