La flotte d’avions ravitailleurs européens réceptionne son deuxième A330 MRTT

Le deuxième A330 MRTT a atterri sur la base d’Eindhoven (crédit-photo NL Defensie)

La flotte d’avions ravitailleurs européens réceptionne son deuxième A330 MRTT. 

Le deuxième avion de la flotte européenne A330 MRTT a atterri hier à la base d’Eindhoven après l’arrivée du premier à la fin du mois de juin. La base néerlandaise doit accueillir cinq des huit appareils de la flotte. Les trois autres seront basés à Cologne en Allemagne. Le dernier appareil sera livré par Airbus en 2024. Selon son commandant, le colonel néerlandais Jurgen van der Biezen, le premier A330 MRTT n’est pas encore pleinement opérationnel même s’il est prêt à voler. « Nous avons encore besoin de plus de formation pour vraiment acquérir les compétences nécessaires. C’est pourquoi il y a actuellement beaucoup de vols, et les riverains le remarquent. Cela durera jusqu’à la fin de cette année, puis cela diminuera », a-t-il déclaré au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad. L’un des KDC-10 néerlandais a déjà été vendu. L’autre volera jusqu’à fin 2021 puis l’A330 MRTT prendra le relais.

Conjointement avec le Luxembourg, les Pays-Bas ont été les premiers à acheter deux avions A330 MRTT dans le cadre du programme appelé MMF (Multinational Multi Role Tanker)  en juillet 2016. Depuis ils ont été rejoint par l’Allemagne et la Norvège avec cinq appareils supplémentaires. Cette flotte de 7 avions appartient à l’OTAN et son déploiement ainsi que la répartition des coûts d’entretien et de personnel seront coordonnés par l’EATC (European Air Transport Command). Chaque pays bénéficie de droits d’utilisation exclusifs. En février 2018, la Belgique a décidé d’intégrer le programme avec l’achat d’un appareil pour un montant de 258 millions d’euros pour 1.000 heures de vol par an. Cinq autres pays participent au programme: Allemagne (5.500 heures de vol), Pays-Bas (2.000 heures de vol), Luxembourg (200 heures de vol), Norvège et République de Tchèque (100 heures de vol).

Le colonel néerlandais Jurgen van der Biezen a également expliqué au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad que la flotte d’A330 MRTT pourrait au final compter onze appareils même si ce n’est pas encore tout à fait certain. Le mois dernier, le Luxembourg a validé l’achat d’un avion supplémentaire pour porter à 9 le nombre d’appareils de la flotte d’avions ravitailleurs européens.

Un commentaire

Laisser un commentaire