La possibilité d’achat de NH-90 par le Luxembourg s’éloigne

L’acquisition de NH-90 par le Luxembourg a pris du plomb dans l’aile (crédit-photo BE Défense)

La possibilité d’achat de NH-90 par le Luxembourg s’éloigne. 

Le dossier d’achat de NH-90 par le Luxembourg continue de s’éterniser et prend du plomb dans l’aile. En 2017, le gouvernement luxembourgeoise avait fait part de son intention d’en acheter trois afin d’étoffer sa nouvelle Composante Aérienne. En mars 2018, les ministres belge et luxembourgeois de la Défense ont signé une déclaration d’intention concernant l’achat par le Luxembourg de deux NH-90 de version terrestre et d’un NH-90 de version marine qui seraient gérés par la Défense belge. Une livraison n’était pas espérée avant 2022. Mais depuis plus rien et les récentes évolutions ne plaident pas en faveur de cet achat.

En juin dernier, le ministre de la Défense François Bausch répondait de façon évasive au député Fernand Kartheiser, indiquant que cet achat était toujours à l’étude. Entre-temps, la Défense belge a annoncé la quasi-mise en retrait de ces NH-90 TTH (version terrestre). Impossible de savoir si cela aura un impact sur le choix luxembourgeois. Toujours est-il que le ministre, interrogé à nouveau par le député suite à cette décision belge, s’est montré assez catégorique. « Actuellement, la défense luxembourgeoise n’envisage pas d’acheter des hélicoptères NH-90. Aucun engagement contractuel n’a été pris et aucun personnel luxembourgeois n’a été formé pour cela. Etant donné que le Luxembourg n’est pas membre du projet européen d’hélicoptère NH-90, nous ne disposons pas de l’avis nécessaire sur ce programme », a-t-il répondu sans donner plus d’informations. Affaire à suivre.

La Défense belge pourrait acquérir des hélicoptères plus légers tels que des H145M comme ceux du Luxembourg.

Un commentaire

Laisser un commentaire