La Défense crée une nouvelle unité dédiée à la mobilité et la distribution mais en perd trois

La Défense s’est dotée d’une nouvelle unité: le CC Mob&Dis (crédit-photo DGMR)

La Défense crée une nouvelle unité dédiée à la mobilité et la distribution mais en perd trois.

Le 25 novembre dernier, le Centre de Compétence Mobilité et Distribution a vu le jour au sein de la Défense. Cette unité sera basée à Peutie et sera prochainement dotée de cinq antennes: Bourg-Léopold, Marche-en-Famenne, Peutie/Saffraanberg et Bruges. Elle comptera à terme 238 personnes. « Le CC Mob&Dis assure des services territoriaux basés sur trois piliers : la mobilité territoriale, la distribution et le stockage centralisés et le soutien à la gestion des véhicules commerciaux et des systèmes opérationnels avec contrats de réapprovisionnement en pièces détachées », explique le site officiel de la Défense. Elle servira d’unité d’appui pour la DGMR.

Mais cette création est corrélée à la disparition de trois unités: le Centre de Compétence Matériel d’’appui et Produits (CCMP) d’Ypres, le Centre de distribution des pièces de rechange de Berlaar (DisC WS) et l’Unité de Transport de Bruxelles (UTB). Comme nous l’évoquions le mois dernier, la caserne d’Ypres fermera en 2023. Sur les 150 personnes du CCMP, 79 prendront leur retraite au plus tard au début de l’année 2023. Le 9 mai dernier, le Conseil des Ministres a aussi attribué un contrat d’outsourcing pour le transport du personnel militaire en autobus et en autocars. Les chauffeurs militaires vont peu à peu disparaître pour n’être plus qu’un groupe restreint. La nouvelle unité CC Mob&Dis ne conservera qu’une trentaine de bus ‘Van Hool’.

Le chef de la Défense, l’amiral Michel Hofman, a salué la création de cette nouvelle unité tout en soulignant qu’elle était liée à la fermeture de trois unités. « Je tiens donc à remercier chacun pour ses efforts, ses sacrifices parfois, et surtout sa contribution à ce projet. Vous avez une nouvelle fois fait preuve d’une grande souplesse dans sa réalisation », a-t-il écrit sur sa page Facebook. La série des fusions-créations n’est pas terminée au sein de la Défense belge.

Laisser un commentaire