Le CIBE Sud déménagera à Marche-en-Famenne en septembre

Le CIBE Sud quittera Arlon pour s’installer à Marche-en-Famenne (crédit-photo Erwin Ceuppens/BE Défense)

Le CIBE Sud déménagera à Marche-en-Famenne en septembre.

Le CIBE Sud, le Centre d’Instruction de Base et d’Ecolage Sud, va quitter Arlon pour s’installer à Marche-en-Famenne. Le bâtiment d’instruction et d’état-major du nouveau CIBE Sud sera implanté à l’endroit où se trouve actuellement le mess central du quartier Roi Albert. Dans un premier temps, il devrait être logé dans un village de containers. Les travaux de construction du nouveau bâtiment débuteront en 2025 pour se terminer en 2026. « Le CIBE Sud se trouvera ainsi au centre du quartier afin de créer une synergie maximale avec les installations d’instruction existantes, et pour former un cluster de formation cohérent et optimal », a expliqué la ministre de la Défense Ludivine Dedonder en réponse à une question écrite de la députée socialiste Mélissa Hanus.

Une soixantaine de personnes, dont environ 15 instructeurs, sont concernées par ce déménagement. Sur base du volontariat, cinq officiers, 19 sous-officiers et 13 volontaires rejoindront Marche-en-Famenne. Quatre sous-officiers et trois volontaires ont décidé de rester à Arlon et renforceront les deux unités qui restent sur place: le Centre de Compétence de la Composante Terre – Département Manoeuvre et le camp Lagland. Seulement quatre volontaires ont demandé une autre unité qu’Arlon ou Marche-en-Famenne.

Cette décision gouvernementale de ce déménagement s’inscrit dans la régionalisation de la formation de base et la nouvelle répartition des quartiers. Après des tests en 2018, la Défense a décidé de lancer une régionalisation de la formation des nouvelles recrues au sein de l’unité d’incorporation en 2019. En plus de rapprocher les candidats de leurs unités et de leurs domiciles, cette régionalisation est aussi bénéfique pour les instructeurs. Avant 2018, la formation des recrues était effectuée au CIBE Sud d’Arlon pour les francophones et au CBOS Noord de Bourg-Léopold pour les néerlandophones. A la frontière luxembourgeoise, Arlon est effectivement très excentré en Wallonie.

Fin 2020, le Conseil des Ministres a approuvé le lancement d’un marché public pour la construction de deux nouveaux bâtiments d’hébergement à Marche-en-Famenne pour 14,1 millions d’euros. Ils pourront accueillir jusqu’à 200 militaires.

3 commentaires

  1. Il y a dix, quand certaines unités ont été fermé. Il n’etait pas question de base volontaire ou de choix!

    • Les anciens se souviennent des bonnes raisons qui ont amené à la création du CIBE à Arlon il y a une vingtaine d’années. La roue tourne.

      • Retraité de l’armée, stockem de 1990 a 2010.Je ne sais pas si la roue tourne dans le bon sens , pauvre armée dans quelle état le politique la mise.

Laisser un commentaire