La Défense belge change sa tenue de combat et son camouflage

Changement historique pour la Défense belge qui adopte une nouvelle tenue de combat avec un nouveau camouflage (crédit-photo Adrien Muylaert/BE Défense)

La Défense belge change sa tenue de combat et son camouflage.

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder et la DGMR ont présenté aujourd’hui à la presse la nouvelle tenue de combat qui sera totalement en service au sein de la Défense belge début 2023. Le contrat du programme « Belgian Defence Clothing System » (BCDS) a été remporté par un consortium de trois industriels SSC (Sioen, Seyntex, Crye Precision), dont deux belges. Crye Precision est déjà le fournisseur privilégié de plusieurs forces spéciales au sein de l’OTAN, dont les forces spéciales belges. Le budget total de ce renouvellement des treillis est de 410 millions d’euros pour les 15 prochaines années.

Ce dossier de remplacement était déjà évoqué depuis 2019 mais n’était pas prévu avant fin 2021. Le Conseil des ministres avait finalement donné son accord pour le lancement du marché public en janvier 2021. La DGMR aura mené ce dossier d’achat avec succès en un peu plus d’un an. En deux ans, l’accord aura été passé et la livraison effectuée. Le gouvernement espérait à l’époque un contrat pour une durée maximum de 20 ans.

« Pendant la durée du contrat, l’offre de base sera complétée par des vêtements et des équipements supplémentaires afin d’obtenir un système de vêtements intégré complet, comprenant des sous-vêtements à base de laine, des vêtements de pluie, un équipement CBRN (chimique, bactériologique, radioactif, nucléaire), une protection balistique (gilets de protection / casque), des sacs à dos, etc », explique la Défense. La gamme de vêtements comprend une coupe féminine et une coupe masculine. Un accord a également été conclu pour le recyclage des anciennes tenues.

Le Special Forces Group a été la première unité de l’armée belge à adopter le « Multicam » depuis l’opération Valiant Phoenix en Irak (crédit-photo SF Gp)

La Défense belge dit adieu à son si reconnaissable camouflage « woodland », qui était utilisé depuis plus de 30 ans, pour opter pour le Multicam. Cette tenue « Multicam » a été portée par le Special Forces Group durant l’opération Valiant Phoenix en Irak afin de s’harmoniser avec les Forces Spéciales de la coalition contre Daesh et d’éviter les tirs fratricides. Cet achat avait été fait aussi comme test avant de l’étendre à toute la Défense belge. Depuis cette période, tous les opérateurs du SF Gp portent désormais le treillis « Multicam ».  « Le Special Forces Group sert souvent de banc d’essai pour de nouveaux matériaux, de nouveaux concepts et de nouvelles capacités », indiquait l’unité en 2019. Une même procédure avait été utilisée pour les nouveaux casques de combat Ops-Core, qui sont désormais largement distribués dans les unités opérationnelles.

Cette nouvelle tenue de combat est destinée aux unités de la Composante Terre, de la Composante Air et de la Composante Médicale. Quant à la Composante Marine, elle fait partie du programme néerlandais DOCS (Defence Operational Clothing System). Alors qu’elle avait pris de l’avance puisque le marché avait été attribué en décembre 2019 pour une distribution prévue à partir de 2021, la livraison a été retardée à la suite d’une réclamation d’un des fournisseurs rejetés. Elle est désormais programmée au mieux pour 2023.

Selon le colonel Pascal Ballinger, numéro 2 de l’armée luxembourgeoise, le Luxembourg étudie la possibilité de rejoindre le programme belge BDCS. Le camouflage luxembourgeois était déjà plus actuel et moderne que celui de la Belgique.

 

4 commentaires

  1. Si la distribution est aussi mauvaise qu’elle ne l’est actuellement, le 3/4 des unités n’y auront pas droit, et il n’y aura que les Codos/SF qui y auront accès. Quand on voit qu’Arktis est un fournisseur de l’uniforme actuel, et que malgré que leur qualité soit infiniment supérieure à celle de Seyntex, on n’en voit pas beaucoup portés…

    Vu le prix absolument affolant d’un Crye G4 (300€ pour la combat shirt, 450€ le pantalon, sachant qu’en plus de cela il y a un uniforme « coupe froid » et un uniforme « coupe vent »), je pense que la plupart des unités n’y auront tout simplement pas accès, malheureusement.

    J’espère sincèrement que je me trompe, le jigsaw n’est plus trop d’actualité, et la qualité de fabrication de Seyntex laisse franchement à désirer. J’en ai porté durant des parties d’airsoft, et le matériel à pas trop bien apprécié, donc je n’ose imaginer l’état des uniformes en retour d’opex. J’espère me tromper, car Crye fait du très bon matériel, ce serait une honte pour notre armée si l’on est pas capable de distribuer les nouveaux uniformes correctement à toutes les unités. Mais ayant des connaissances qui attendent depuis 4 ans leurs uniformes MultiCam, j’ai de sérieux doutes…

  2. Quand j’ai vu la tenue des forces belges de la réaction rapide de l ‘ OTAn arriver en Roumanie avec une tenue qui correspondait plutôt à celle qu’ils auraient du porter au Mali je me suis fait la réflexion de savoir si elle était bien adaptée au climat Roumain ! Cette tenue  » para » à côté des Chasseurs alpins français déjà sur place semblait bien anachronique ds. le contexte de ce déploiement rapide OTAN . Qt. à dire que ttes. les unités doivent porter la même tenue je trouve cela un peu facile vu les différentes missions à accomplir au sein de l’ Armée Be et je pense ici particulièrement aux plongeurs de combats ( lol . ) 😏🤿💡

Laisser un commentaire