Les explications du contrat CaMo, un partenariat inédit entre les armées belge et française

La Belgique et la France ont signé dernièrement le contrat CaMo qui va fixer les prochaines décennies de la Composante Terre avec un investissement d’1,6 milliard d’euros. Ce partenariat inédit est très important et va engager l’armée belge pour plusieurs décennies. Explications du dossier.

Pourquoi ce remplacement de véhicules ?

Au début des années 2000, la Belgique a décidé de renoncer à se doter d’une capacité de chars et a fait le choix de véhicules de combat d’infanterie légers avec des Piranha et des Dingo. Les contrats ont été conclus en 2005-2006 avec trois tranches : une tranche fixe et deux tranches conditionnelles. Seulement la tranche fixe a été achetée et ce malgré l’intention de l’ancien ministre de la Défense Pieter de Crem de commander les deux tranches additionnelles en 2009 mais le PS avait bloqué cet achat et le dossier n’a jamais abouti. La Composante n’a donc jamais reçu tous ses véhicules. « Actuellement il me manque des véhicules pour équiper toutes mes unités. Par exemple en Dingo je ne possède que 62 % de la flotte nécessaire. Avec un taux d’opérationnalité de 80%, seulement la moitié de la flotte nécessaire est présente en unité. Ce manque de véhicules implique un emploi très intensif de la flotte, avec donc également une usure accélérée. Le taux d’opérationnalité souhaité de 80 % est d’ailleurs sous forte pression », nous explique le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre. La Défense belge possède actuellement 218 véhicules Dingo et 138 véhicules Piranha ce qui fait un total de 356 véhicules. Ils vont devoir tenir jusqu’en 2030, date à laquelle la nouvelle flotte de véhicules sera entièrement opérationnelle. « En pratique, on parle donc bien d’une utilisation de plus de 20 ans pour la flotte, ce qui est tout à fait normal. Un des défis sera certainement de les tirer jusque-là », précise le commandant de la Composante Terre. Le contrat CaMo prévoit la livraison de 442 véhicules dont 382 Griffon et 60 Jaguar.

Crédit-photo Armée de Terre FR

En quoi consiste le contrat CaMo ?

Le contrat CaMo est surtout un partenariat inédit pour la Composante Terre belge avec l’Armée de Terre française. Il était très attendu par l’Etat-Major belge qui s’en est réjouit. Le commandant de la Composante Terre, le général-major Marc Thys, a tenu à s’exprimer directement sur la page Facebook de la Composante Terre pour expliquer les tenants et les aboutissants à son personnel. « Nous avons osé franchir l’étape difficile de combler ce manque d’autonomie en travaillant en profondeur avec un partenaire important. Nous mettons en oeuvre la « coopération européenne en matière de défense » si souvent débattue. Une fois de plus, la Belgique se profile comme un pionnier européen et mondial en créant un modèle de coopération qui peut servir d’exemple. Le projet CAMO concrétise donc une vision globale de la Composante Terre sur sa future capacité motorisée », écrit-il. Même si cela a été souvent évoqué, il est utile de préciser à nouveau le contenu de ce contrat comme le rappelle le général: doctrine, structure organisationnelle, entraînement, matériel, leadership, personnel, facilities (infrastructure), interopérabilité (DOTMLPFI Doctrine, Organization, Training, Material,. Leadership, Personnel, Facilities, Interoperability) mais aussi le système d’information des radios en réseau SICS (Système d’Information de Combat Scorpion). Toutefois, chaque pays gardera son autonomie mais ce partenariat facilitera un déploiement opérationnel commun.

Le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre

Et maintenant ?

En attendant l’arrivée des premiers véhicules, le processus est déjà en marche comme l’a détaillé le général: « Concrètement, 3 officiers de la Composante Terre sont déployés déjà aujourd’hui dans l’organisation française. Non pas en tant qu’officiers de liaison, mais en tant que membres à part entière de l’équipe de projet binationale. Ils exercent des responsabilités dans le domaine de la doctrine (direction de la doctrine au niveau peloton et compagnie), de l’exécution du projet (adjoint du chef de projet) et du déploiement du projet dans les unités (adjoint du chef de projet). Les lignes de communication entre les différents centres de formation français et belges sont déjà ouvertes. » Un premier exercice conjoint « Scorpion » se tiendra l’année prochaine en Belgique. Depuis 2017, des exercices communs entre les deux armées via des unités jumelées ont déjà été menées pour marquer le début du partenariat. Un plan d’action sera définie et peaufinée d’ici 2025. L’importance de la communication dans ce cadre sera primordiale estime le général-major Marc Thys dans ce message.

Le défi pour la Composante Terre sera maintenant d’avoir le personnel suffisant pour mener à bien ce projet. On sait qu’elle est avec la Composante Marine, celle qui souffre le plus d’un manque de personnel. Le contrat CaMo devrait lui donner une belle visibilité en s’alliant avec l’une des plus importantes armées en Europe présente sur de nombreux théâtres d’opérations.

4 commentaires

      • Voila mes chiffres :
        VEHICULES BLINDES
        – 138 PIRANHA IIIC / AIV (Armoured Infantry Vehicles)

        64 AIV Fus ROSS 50
        19 AIV DF30
        18 AIV DF90
        14 AIV CP
        08 AIV GN (génie)
        06 AIV Ambulance
        09 AIV REC (Dépannage)

        – 220 DINGO II / MPPV (Multipurpose Protected Vehicles)

        128 Dingo II Fus 7,62
        28 Dingo II Fus 12,7
        52 Dingo II CP (mobile Command Post)
        10 Dingo II ambulance

        J'aime

  1. Il y a 138 AIV et non pas 246 car comme vous le précisez plus haut les deux tranches additionnelles non jamais été commandées.

    Voila donc mes chiffres :138 PIRANHA IIIC / AIV (Armoured Infantry Vehicles) répartis en
    -64 AIV Fus ROSS 50
    -19 AIV DF30
    -18 AIV DF90
    -14 AIV CP
    -08 AIV GN (génie)
    -06 AIV Ambulance
    -09 AIV REC (Dépannage)

    Pour les DINGO II / MPPV (Multipurpose Protected Vehicles) : 218
    initialement 220, mais j’en ai également compté que 218.
    Pour moi il manque donc 2 Fus dans le décompte : accident ? hors service ?

    -128 Dingo II Fus 7,62
    -28 Dingo II Fus 12,7
    -52 Dingo II CP (mobile Command Post)
    -10 Dingo II ambulance

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.