La Composante Air annonce le retrait du service d’un premier F-16 pour l’été prochain

Le F-16, immatriculé FA-95, sera retiré du service l’été prochain (crédit-photo Jozef Vanden Broeck/Composante Air)

La Composante Air annonce le retrait du service d’un premier F-16 pour l’été prochain.

La Composante Air va bientôt entrer dans l’ère du F-35 avec l’arrivée du premier exemplaire cette année aux Etats-Unis à la base américaine de Luke près de Phoenix, en Arizona, pour la formation initiale des pilotes et des mécaniciens belges. Sa construction a débuté à l’été 2022. Cela signifie que la flotte de F-16 va peu à peu être mise en retrait. Elle sera exploitée jusqu’à fin 2028.

La Composante Air a annoncé ce lundi que le F-16, immatriculé FA-95, serait retiré du service l’été prochain. Il atteindra à ce moment-là les 8.000 heures de vol. « Il pourra néanmoins avoir une deuxième vie et servir dès lors d’avion d’entraînement pour nos fabricants d’armes, une fois que les parties encore utilisables de l’avion auront été retirées. Ce qu’il adviendra des cellules restantes n’a pas encore été décidé », a-t-elle expliqué. Ce F-16 a reçu une dernière maintenance majeure ces dix dernières semaines.

En décembre 2021, la ministre Ludivine Dedonder avait fait le point sur l’avenir de la flotte des F-16 aux députés de la commission de la Défense nationale. Avec une flotte réduite et sous pression, elle avait indiqué qu’il n’y avait aucun appareil à vendre d’où un refus de vente à la Roumanie en 2016. La Jordanie avait aussi approché la Belgique pour savoir s’il était possible d’acquérir des pièces. « La valeur résiduelle des appareils qui seront encore utilisés à la fin des opérations sur F-16 ne résultera guère que de la vente de pièces de rechange », avait-elle expliqué. La Belgique ne compte pas donc pas vendre ses F-16 après leur retrait car elle aura tiré au maximum sa flotte. De leur côté, les Pays-Bas ont vendu une partie de leur flotte à Draken International. Un autre F-16 néerlandais avait été vendu à la Belgique en 2020 pour servir de plate-forme d’entraînement.

La Composante Air avait fait l’acquisition des F-16 en deux lots: l’achat dénommé Initial Buy de 116 F-16 et le Follow-on Buy de 44 F-16. Le FA-95 a été livré en 1985. En 2018, la Défense belge ne disposait plus que de 54 appareils. En octobre 2018, un F-16 avait été détruit sur la base de Florennes après le tir accidentel d’un technicien lors d’une maintenance, deux autres appareils étant endommagés. En septembre 2019, un F-16 s’était écrasé en Bretagne en France lors d’un vol d’entraînement. En mars 2021, la flotte de F-16 avait été immobilisée plusieurs semaines suite à une enquête sur un incident lors d’un décollage à Florennes le mois d’avant avec la découverte d’un problème technique, nécessitant des changements de moteurs. En juillet de la même année, un F-16 s’était encastré dans des bâtiments la base aérienne de Leeuwarden aux Pays-Bas lors de la procédure de démarrage sans qu’on sache s’il était récupérable.

L’unité de reconversion opérationnelle (OCU) aux F-16, basée à Kleine-Brogel et qui a la charge de former les pilotes belges aux opérations après leur passage à l’ENJJPT, continuera d’exister au moins jusqu’en 2026. De la fin 2023 à la fin 2028, un programme de conversion des F-35 sera mis en place à la base aérienne de Luke aux Etats-Unis. Les deux bases de Kleine-Brogel et Florennes seront dotées d’un centre de formation F-35 avec quatre simulateurs de vol en réseau par base.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.